Agenda

 

QUOI ?

POUR QUI ?

QUAND ?

QUI / OÙ ?

< novembre >
lunmarmerjeuvensamdim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930

Accueil de l'agenda

Exposition
« En arrière toutes! Des villes de banlieue dans la Grande Guerre »

Du 3 octobre au 19 décembre 2018
, de 14h à 18h.
Les mercredi & samedi.Sauf le 3 novembre.

LIEU :
Maison de Banlieue et de l'Architecture (MdBA)
41 rue Geneviève Anthonioz-de-Gaulle ;
91200 Athis-Mons ;

plan - bus/rer

BILLETTERIE :
Entrée libre et gratuite.
Scolaires et groupes sur rendez-vous.

« En arrière toutes! Des villes de banlieue dans la Grande Guerre »

Loin du front, loin de la guerre ? Les tranchées du camp retranché de Paris n’ont pas servi, mais la Première Guerre mondiale s’est pourtant installée en banlieue, dans ces villes de l’Arrière. Gare de Juvisy-sur-Orge, hôpitaux de Savigny-sur-Orge, usines d’Athis-Mons… Si la mémoire des lieux semble s’effacer, les photos et témoignages nous replongent dans cette période qui a marqué le territoire et ses habitants. Produire, transporter, soigner, honorer ses morts, autant de défis que la banlieue parisienne a eu à relever durant les quatre années de conflit et celles qui ont suivi. 

Il y a 100 ans prenait fin une guerre qui allait faire entrer l’Europe dans le XXème siècle. Dans le cadre de la commémoration du centenaire de la Première Guerre mondiale, la Maison de Banlieue et de l’Architecture s’intéresse au destin de ces territoires de l’arrière qui, s’ils n’ont pas subi les combats, n’ont pas pour autant été épargnés.

Peu de traces de ces lieux, hôpitaux, usines, aérodrome, sont encore visibles. Les bâtiments préexistants ont survécu mais la mémoire de cette histoire a souvent disparu. Peu d’habitants se souviennent que le lycée Jean-Baptiste Corot de Savigny-sur-Orge a abrité un hôpital militaire ou que le quartier de Port-Aviation à Viry-Châtillon doit son nom au premier aérodrome organisé du monde.

Grâce au travail mené depuis 2015 par l’atelier bénévole de recherche historique sur la Grande Guerre, cette exposition nous propose un parcours à travers ces aménagements nécessaires pour soutenir le front : industrie, hôpitaux, transports, sans oublier le camp retranché de Paris, destiné à protéger la capitale. Une plongée également dans la vie à l’intérieur de ce territoire de l’Essonne, vie de ces habitants, de ces blessés. Si le conflit a pris fin en 1918, cette exposition explore les années qui l’ont suivi et notamment la question de la commémoration et de la construction des monuments aux morts.

Pour faire un lien vers cet évènement, utilisez ce

Diffuseurs / partenaires de l'évènement :

Maison de Banlieue et de l'Architecture (MdBA) • Site Internet

Page consultée 1911 fois

Page générée en 2.5005 secondes le 18/11/2018 à 0:03:23
URL : www.mairie-athis-mons.fr/agenda/evenement_3553.htm

Page vue depuis :