Actualité

+ de matériel, + de bras, + de verbalisation... - Propreté : relevons le défi !

Publié mercredi 16 février 2022 à 20h11.

Faire mieux, avec plus de moyens et tous ensemble : c’est la feuille de route du plan propreté adopté par le Conseil municipal le mois dernier. 50 actions, concrètes, chiffrées et planifiées, seront mises en œuvre par la ville avec le concours des partenaires, habitants, bailleurs, commerçants… l’affaire de tous ! 

Adopté ! Ce mercredi 16 février, le Conseil municipal a adopté le plan propreté 2022-2025. Une feuille de route qui définit 11 objectifs déclinés en 50 actions concrètes pour améliorer la propreté de la ville. Le plan propreté est l’aboutissement d’une démarche de diagnostic engagée par l’équipe municipale au cours du 1er semestre 2021. C’est aussi le point de départ d’une bataille que la ville entend bien gagner sur les prochaines années.

Constat : la ville est sale

Notre ville et notre territoire sont confrontés à l’augmentation des incivilités en matière de propreté. Incivilités auxquelles s’ajoutent l’augmentation de notre population (+ 6 000 habitants depuis 2014, soit + 20% en 7 ans), un nombre de logements collectifs en hausse considérable depuis 15 ans et, dans le même temps, des équipements et des services publics qui ont peu évolué alors que la ville compte aujourd’hui 36 000 habitants. Autre facteur : la méconnaissance des règles du jeu en matière de tri et de propreté.

16 000 tonnes de déchets par an

À Athis-Mons, ce sont 16 000 tonnes de déchets produits chaque année. 60 tonnes de dépôts sauvages en 2010. Il avoisine les 1 200 tonnes en 2020 (760 tonnes en 2021). Dans le même temps, le nombre d’encombrants collectés en porte à porte était de près de 800 tonnes en 2016 et de 571 tonnes en 2019. 16 agents municipaux et intercommunaux à temps plein (1 agent pour 2 000 habitants) et un contrat passé avec une entreprise pour la propreté urbaine par la ville d’Athis-Mons (montant du marché : 520 000 euros TTC). Coût de la propreté urbaine : 1,12 millions d’euros par an (34 euros par habitant contre 56 euros en moyenne dans les villes françaises).

Conclusions de l’audit 2021

Les conclusions de l’audit mené en 2021 mettent en lumière de nombreuses conclusions : multiplication des intervenants sur la propreté (ville, intercommunalité, entreprises privées…), des moyens humains consacrés par la ville inférieurs à la moyenne nationale, pas assez d’interventions manuelles et des fréquences de nettoiement trop espacées, des conteneurs inadaptés ou inexistants par endroits, pas assez de corbeilles (335 dans la ville, un chiffre pourtant équivalent à la moyenne nationale mais visiblement insuffisant), non-respect des horaires de sortie des bacs à ordures, méconnaissance ou non application du règlement de voirie et de dépôts des encombrants, impact anormal du service de collecte EPT de déchets sur la propreté… les pistes d’amélioration sont nombreuses.

Tous
responsables

En fin d’année dernière, la ville a lancé une grande concertation des habitants sur le sujet, à travers 6 réunions de quartier. Cette consultation et ces échanges ont permis de poser un diagnostic solide sur notre fonctionnement et de dégager des priorités : améliorer l’efficacité des actions ville/intercommunalité, adapter les équipements, verbaliser les contrevenants, réaffirmer les règles et les arrêtés en vigueur, mais aussi impliquer l’ensemble des acteurs : habitants, bailleurs, commerçants… tous responsables !

 

1 plan, 11 objectifs et 50 actions concrètes

 

« Une ville plus belle, c’est une ville plus propre ».

Le plan d’action propreté 2022-2025 adopté par le Conseil municipal s’appuie sur les conclusions de l’audit et de la consultation menés l’année dernière. « Il engage la collectivité sur des actions concrète et à long terme », explique Jean-Jacques Grousseau, Maire de la ville. « C’est un engagement que nous avons pris devant les Athégien.ne.s, une bataille quotidienne et un défi que nous relèverons si nous sommes tous ensemble mobilisés. Il n’y a pas de fatalité et je refuse de voir notre cadre de vie se dégrader. Une ville plus belle c’est une ville plus propre ! ». Le plan propreté fera l’objet de bilans et d’évaluations régulières.

Objectif 1 Un service public adapté et mieux coordonné – 1er semestre 2022

1 Recruter 2 postes supplémentaires pour la régie municipale : disposant d’une plus grande adaptabilité que l’entreprise prestataire pour répondre aux désordres ponctuels qui peuvent se présenter dans la ville, la régie municipale verra ses missions régulières mais aussi ses missions dites « de réactivité » renforcées.

2 Renforcer les interventions de l’entreprise prestataire et de la régie municipale : un planning sera réalisé par période de 4 semaines durant le premier semestre, lequel permettra de vérifier les fréquences de passage et de les ajuster rue par rue, en fonction des manques constatés et/ou de l’état de propreté constaté. 

3 Contrôler l’action de l’entreprise prestataire à travers la fourniture des coordonnées GPS des véhicules de l’entreprise et la vérification des circuits via le GPS, la mise en place de procédures de surveillance des prestations privées, via notamment le renforcement des missions de l’agent municipal chargé du contrôle des travaux publics et la coordination des cadres du service gestion espaces publics pour surveillance des entreprises en fonction du planning de celle-ci.

4 Moderniser nos moyens techniques et matériels pour améliorer l’efficacité de nos actions : achat d’un appareil « GLUTTON » 100 % électrique (coût 21 100 euros TTC).

Objectif 2 Revoir les règles du jeu : un seul arrêté de cadre de vie – été 2022

5 Action 1 : Voter un nouvel arrêté cadre de vie unique en révisant les arrêtés municipaux existants et en les unifiant en un seul document « Règles pour mieux vivre ensemble ».

6 Action 2 : Instaurer de nouveaux horaires de sortie et de reprise des containeurs poubelles (18h-18h pour les particuliers / 18h et + 3 heures pour les collectifs de plus de 10 logements, en lien avec les éléments du futur marché de ramassage des ordures ménagères de l’intercommunalité).

7 Action 3 : Respecter et faire respecter l’arrêté anti-bruit (fixer un horaire seuil de début de tournée des camions de collecte ou de nettoyage = 7 heures du matin).

8 Action 4 : Sensibiliser l’ensemble des propriétaires de logements collectifs (bailleurs et copropriétés) afin de faire connaître et respecter cet arrêté cadre de vie.

Objectif 3 Sanctionner les incivilités : faire de la police municipale le bras armé de la lutte contre les incivilités de la propreté – 2023

9 Action 1 : Prendre un arrêté administratif municipal interdisant et sanctionnant les dépôts sauvages.

10 Action 2 : Mettre en place un dispositif de vidéo-verbalisation contre les auteurs de dépôts sauvages à des points cruciaux.

11 Action 3 : Permettre aux Agents de Surveillance de la Voie Publique (ASVP) de verbaliser (PV).

Objectif 4 Améliorer la collecte des déchets – 2022, en lien avec l’intercommunalité (EPT Grand-Orly Seine Bièvre)

12 Action 1 : Mettre fin aux ramassages le lundi matin dans les grands ensembles pour éviter les poubelles qui restent sur le trottoir tout le week-end.

13 Action 2 : Proposer de nouveaux bacs de collecte plus adaptés, plus grands à chaque particulier.

14 Action 3 : Réparer, rénover les points d’apport volontaire défaillants.

15 Action 4 : Mettre en place une gestion intercommunale harmonisée pour les rues limitrophes entre deux communes afin d’éviter des doubles systèmes (nuisances) sur ce même axe.

16 Action 5 : Intégrer l’installation d’abris containeurs adaptés dans chaque nouveau projet immobilier collectif dans le cadre de la modification du PLU.

Objectif 5 Cibler les points noirs – 2022-2023

17 Action 1 : Renforcer les interventions des secteurs en tension qui souffrent d’un manque de passages par les équipes (avenue Jacques Chirac, RN7, avenue Henri Dunant, parcs et jardins, esplanade des Gravilliers, etc…).

18 Action 2 : Mieux entretenir les aires de jeux de la ville (qui seront rénovées en 2022 et 2023), en augmentant le nombre de passages (1 passage par jour).

19 Action 3 : Mettre en place une convention de gestion « propreté urbaine & cadre de vie » entre la ville et Immobilière 3F pour le quartier du Noyer Renard.

20 Action 4 : Créer un poste de médiateur propreté en charge de la prévention, la régulation des conflits, du traitement des points noirs, de la veille des espaces collectifs, etc…

21 Action 5 : Imposer l’installation de deux locaux de collecte d’encombrants au Noyer Renard auprès du bailleur car il n’y en a pas aujourd’hui ce qui favorise les dépôts sauvages.

22 Action 6 : Mettre en place une cellule de veille propreté réunissant chaque trimestre les principaux bailleurs sociaux de la ville (SEQUENS, I3F, CDC Habitat, Valophis), l’intercommunalité et la ville, afin d’identifier les problématiques et de coordonner les actions et les moyens en matière de propreté.

23 Action 7 : Former les gardiens des habitats collectifs au règlement de cadre de vie.

24 Action 8 : Nettoyer les espaces publics autour des points d’apport volontaire en coordination avec l’intercommunalité.

Objectif 6 Impliquer les commerçants – 2022-2033

25 Signer une charte locale de la propreté et de limitation des déchets et emballages avec nos commerçants.

26 Sensibiliser à la loi Anti-gaspillage et économie circulaire (AGEC) obligeant, à partir de 2023, les producteurs de bio-déchets à trier et valoriser (commerces, restaurateurs…) via le compost, la méthanisation.

27 Contraindre les hypermarchés à organiser un système de collecte des caddies laissés à l’abandon dans la ville.

28 Installer des cendriers devant les commerces (entretien par les commerçants, via la signature d’une convention).

Objectif 7 Lutter contre les dépôts sauvages – 2022-2023

29 Reprise des collectes d’encombrants en porte à porte chez les particuliers une fois par mois à compter du 1er avril 2022.

30 Sanctionner dès que cela est possible à l’aide de nouveaux moyens techniques.

31 Valoriser les services de la reclyclerie notamment pour le traitement des encombrants, dans une démarche d’économie circulaire.

32 Expérimenter la mise en place d’une ressourcerie éphémère au sein d’un quartier d’habitat collectif.

Objectif 8 Plus de corbeilles et de canibox dans nos rues ! - mai 2022 (2023 pour les canibox)

33 Concerter les habitants pour identifier les lieux d’installation de nouvelles corbeilles de rue.

34 Installer de nouvelles corbeilles de rue et adapter leur format afin de limiter les débordements de détritus notamment aux endroits de rassemblements.

35 Développer l’installation de canibox pour améliorer la propreté canine et la salubrité.

Objectif  9 De nouveaux outils de communication – fin 2022

36 Réaliser un guide pratique de la propreté et du cadre de vie intégrant les droits et devoirs de chacun en matière de vivre ensemble (sortie de containeurs poubelles, responsabilité du trottoir, règles anti-bruit, règles de tri…) ainsi que des conseils et les bonnes pratiques pour limiter les déchets.

37 Communiquer et valoriser l’existence de la déchetterie et de la recyclerie – proposer à chaque nouvel habitant une carte à la déchetterie.

38 Installer des nudges (outil de communication comportementale) afin d'inciter les usagers de l’espace public à respecter les règles de savoir-vivre et de civisme dans cet espace (par ex : devant un lieu habituel de dépôts sauvages).

39 Diffuser largement le futur arrêté municipal du cadre vie, faire connaître, informer l’ensemble des habitants de ces règles.

Objectif 10 Associer les habitants – Tous responsables ! - 2022-2023

40 Associer les habitants à des actions de nettoyage.

 

41 Permettre à chacun d’organiser un ramassage éco-citoyens de déchets (sous forme de kits prêts à l’emploi).

42 Développer pendant les vacances des chantiers jeunes (« J’aide ma ville, ma ville m’aide »).

43 Créer des réunions de participation citoyenne « propreté » annuelles en vue d’organiser des actions de sensibilisation et de faire remonter des dysfonctionnements.

44 Développer les diagnostics en marchant dans les différents quartiers de la ville en présence des habitants.

45 Développer des actions de sensibilisation à l’environnement à travers la réalisation d’une exposition itinérante « l’environnement, une affaire de tous ! » par le centre social.

Objectif 11 Favoriser la biodiversité tout en embellissant la ville – 2022-2023

46 Mettre en place un programme pluriannuel de plantation des pieds d’arbres pour favoriser la biodiversité.

47 Programmer le désherbage du fil d’eau via l’entreprise en adéquation avec les conditions atmosphériques et le type de fil d’eau (gré, bordures bétons).

48 Désherbage, nettoyage pieds de murs en lien avec les riverains. Si possible, gestion des pieds de murs par les riverains. Programme adapté en fonction de la pousse du végétal.

49 Améliorer notre réactivité en fonction des conditions climatiques. Les services laissent pousser la végétation jusqu’en juin puis déclenchent l’intervention de l’entreprise en fonction des conditions atmosphériques (potentiellement intervention limitée si été chaud et sec).

50 Agir rapidement sur les sites sensibles avec la régie espaces verts.

 

Article lu 11660 fois, 554 fois depuis les réseaux sociaux
Dernière consultation le dimanche 7 août 2022 à 20:47

Article 9 sur 8
précédent | suivant

retour à la liste

Article 9 sur 8
précédent | suivant

retour à la liste

Archives

Fil d'actualité (RSS)
Qu'est-ce que c'est ?

Page générée en 10.5234 secondes le 08/08/2022 à 14:55:28
URL : www.mairie-athis-mons.fr/actualite/article_3781.htm

Page vue depuis :