Actualité

Violences sexuelles et sexistes - Avec le « violentobaguettes », la ville s'engage dans la diffusion du violentomètre

Publié mercredi 31 mars 2021 à 15h14.

La ville s’engage aux côtés du collectif #NousToutes pour la diffusion du « violentobaguettes » dans les boulangeries de la ville. Une opération qui s’inscrit dans le cadre des engagements de la municipalité en matière de lutte contre les violences sexuelles et sexistes. 

 
  • -
  • -
  • -
  • -
  • -
  • -
  • -
  • -
  • -
  • -
  • -
  • -
  • -
  • -
  • -
 

Affiche « Votre boulangerie participe à une opération de lutte contre les violences conjugales avec #NousToutes »

La municipalité s’est engagée aux côtés du collectif #NousToutes pour la diffusion du « violentobaguettes » dans les boulangeries de la ville. Le principe ? Mettre à disposition des 14 boulangeries de la ville des emballages à baguettes de pain imprimés du violentomètre, outil de prévention adapté en France par la Ville de Paris, le département de la Seine Saint Denis et l'association "En Avant Toutes". Il permet de mesurer le degré de violences dans un couple à partir d'exemples concrets du quotidien et est reconnu par les associations expertes comme d’utilité publique dans la lutte contre les violences conjugales. Cette opération est partie de l’initiative de Sandrine Louet, adjointe égalité femmes-hommes de la mairie de Noisy-le-Sec (93), qui l’a mise en place dans sa ville en novembre dernier.

La mairie, un rôle clé

Chaque année, 225 000 femmes sont victimes de violences physiques ou sexuelles au sein du couple. La crise du coronavirus a aussi signifié pour les femmes une hausse drastique des signalements de violences conjugales pendant les deux confinements (+ 60%). Face à cette urgence, la mairie a un rôle clé à jouer dans la lutte contre les violences conjugales car c’est l’institution politique la plus proche des citoyennes. La loi du 5 mars 2007 sur la prévention de la délinquance place d’ailleurs les mairies au cœur de la lutte contre les violences intrafamiliales.

Dire aux victimes qu’elles ne sont pas seules

De plus, les boulangeries constituent des lieux stratégiques pour pouvoir prévenir les violences, car elles sont fréquentées par tou.te.s les citoyen.ne.s et demeurent l’un des rares lieux encore ouverts en temps de restrictions sanitaires. La baguette de pain, objet du quotidien, devient ainsi un instrument de prévention efficace pour atteindre les femmes victimes de violences, leur dire qu’elles ne sont pas seules et leur offrir une porte de sortie en communiquant les dispositifs d’accompagnement existants.

Enfin, mettre en place dans notre ville cette opération permet de pouvoir y indiquer les numéros d’associations de lutte contre les violences. Cette action s’inscrit dans le cadre des engagements de la municipalité en matière de lutte contre les violences sexuelles et sexistes. Le violentomètre est disponible depuis le mois de novembre dans tous les accueils municipaux (mairie, mairies annexes, centres sociaux).

Le baguettomètre distribué dans les boulangeries d\'Athis-Mons

Article lu 6033 fois, 129 fois depuis les réseaux sociaux
Dernière consultation le vendredi 16 avril 2021 à 16:29

Recommander / partager

Permalien



Article 19 sur 30
précédent | suivant

retour à la liste

Article 19 sur 30
précédent | suivant

retour à la liste

Archives

Fil d'actualité (RSS)
Qu'est-ce que c'est ?

Page générée en 2.3438 secondes le 16/04/2021 à 16:38:06
URL : www.mairie-athis-mons.fr/actualite/article_3525.htm

Page vue depuis :