Actualité

En direct de la cellule de crise de la Ville d'Athis-Mons

Publié mardi 24 mars 2020 à 10h27.

Pour faire face à l’épidémie du COVID-19, la ville d’Athis-Mons a mis en place une cellule de crise afin d’activer tous les leviers opérationnels nécessaires au traitement des besoins de la population athégienne et d’assurer la continuité des services publics.

La ville d’Athis-Mons est dotée, depuis déjà de nombreuses années, d’un Plan Communal de Sauvegarde (PCS) qui définit, en cas de crise, les modalités d’organisation des services municipaux et les dispositifs de soutien à la population.

Dernièrement, il a été mis en œuvre à deux reprises, à l’occasion des inondations de 2016 et 2018. 

Le PCS s’appuie sur une cellule opérationnelle dite “Poste de Commandement”, dirigée par Madame le Maire et au sein de laquelle les principales directions sont représentées : direction générale, services techniques, services opérationnels, police municipale et communication. C’est cette cellule restreinte qui centralise les informations, coordonne les actions des agents municipaux, définit les modalités de communication pour les habitants et assure les échanges avec la Préfecture et les services de secours et de sécurité avec lesquels la ville collabore activement en cas de crise.

Dans le cadre de la pandémie du coronavirus, bien que le poste de commandement ne soit pas complètement mis en œuvre (du fait de la nécessité de répondre à l’exigence du confinement), les modalités adoptées s’en inspirent largement avec la double exigence :

  • De partager les informations utiles entre les acteurs ;
  • D’agir efficacement grâce à une bonne coordination des services pour répondre aux besoins des habitants.

La pandémie du coronavirus a, dès les premières annonces gouvernementales, fait l’objet de notes internes afin de sensibiliser l’ensemble des agents aux gestes barrières. 

À partir du moment où le Président de la République a annoncé la fermeture des écoles et des crèches, le jeudi 12 mars 2020, la cellule de crise s’est constituée autour de Madame le Maire afin :

  • De mettre en œuvre les fermetures des établissements et leur sécurisation ;
  • D’organiser l’accueil des enfants de personnels soignants ne disposant pas d’autres modes de garde, chez des assistantes maternelles pour les petits ou dans des écoles, pour les enfants scolarisés ;
  • D’arrêter un fonctionnement des services en mode dégradé, en fonction des agents qui pouvaient encore être présents.

La perspective d’une mesure de confinement a conduit la cellule à réorienter ses propositions dès le lundi 16 mars pour organiser la fermeture de tous les services et équipements municipaux non indispensables. L’anticipation et la coordination ont permis de respecter les délais imposés par le Président de la République, c’est-à-dire le mardi 17 mars à midi.

Malgré la fermeture physique des services, la plupart continuent à travailler. 

En priorité les secteurs encore opérationnels : pôle social (en première ligne dans cette crise), enfance, petite enfance, police municipale, espaces verts (notamment pour la serre et l’entretien des animaux de la ferme pédagogique), gardiennage (pour faciliter l’accès aux bâtiments mais également assurer leur surveillance), astreinte 24h/24, entretien (pour le nettoyage des locaux encore occupés) et propreté urbaine.

Mais également les services qui doivent assurer une continuité et notamment la Direction générale, la Direction des Ressources Humaines, la Direction financière, les services techniques, le pôle citoyenneté, le service urbanisme, le service informatique et la communication.

Plus d’une centaine d’agents sont en télétravail : ils disposent d’un équipement informatique et ont accès à leur session de travail, notamment les serveurs et les logiciels métiers.

La cellule de crise fonctionne de manière complètement dématérialisée avec chaque jour :

  • L’édition d’un point de situation diffusée auprès de tous les responsables et tenant compte des échanges entre services et des informations reçues ;
  • L’élaboration de communiqués pour l’information aux habitants ;
  • La diffusion d’une main courante comprenant tous les appels reçus au centre administratif. Les permanences téléphoniques sont assurées par les directeurs et cadres de la collectivité qui relaient ensuite les demandes auprès des services afin d’être traitées. La gestion des appels au pôle social est, elle, assurée par les professionnels du secteur, seuls en capacité de proposer une prise en charge vraiment adaptée ;
  • Les échanges entre la cellule, les services et les institutionnels se tiennent par téléphone, mail, conférence téléphonique, mais également grâce à des plateformes de messageries instantanées. 

L’installation dans le temps de la crise va aussi conduire la cellule à organiser le travail des services, tout comme le collectif de direction le fait au quotidien et en intégrant tous les secteurs pour suivre l’ensemble des dossiers en cours.

Article lu 5770 fois
Dernière consultation le dimanche 31 mai 2020 à 20:46

Recommander / partager

Permalien



Article 55 sur 54
précédent | suivant

retour à la liste

Article 55 sur 54
précédent | suivant

retour à la liste

Archives

Fil d'actualité (RSS)
Qu'est-ce que c'est ?

Page générée en 3.299 secondes le 02/06/2020 à 23:06:12
URL : www.mairie-athis-mons.fr/actualite/article_3115.htm

Page vue depuis :